vendredi 21 février 2020

Massacre d'une haie



 Quand le département entretient les haies!! (plantées à sa demande en 2013 pour servir de pare-congères).
Pour nous, c'était l'occasion de permettre l'abri de la petite faune et apporter de la bio-diversité.


Les photos parlent d'elles-mêmes, quel gâchis!
Inutile de dire que si nous faisons de même côté culture, la haie ne parera pas grand chose!


  En quoi cela gêne-t-il la visibilité pour la circulation??        

      

vendredi 31 janvier 2020

Des paysans qui réfléchissent !? Ah bon ?!

Le groupe Isère Sols vivants, avec l'appui de la chambre d'agriculture, a été à l'origine de la projection du documentaire de François Stuck
Bienvenue les vers de terre

au cinéma Le Fellini à Villefontaine (38)  (que nous remercions encore pour l'accueil, la possibilité de faire un débat et de partager ensuite une collation), avec le soutien de La CAPI .
Merci à François Stuck, le réalisateur qui était présent.

La salle était pleine, le débat qui a suivi a été intéressant et riche, beaucoup de spectateurs ont découvert ce qu'est l'agriculture de conservation et de régénération des sols.
Toutefois...
J'ai été choquée, attristée et questionnée  par quelques prises de paroles qui commençaient par :
"Merci pour cette projection, je suis heureux (-se) de voir qu'il y a des paysans qui réfléchissent et se posent des questions!"

Alors nous aussi , nous nous posons des questions :
Quelle image renvoyons nous auprès de nos concitoyens?
Comment cette image s'est-elle construite puisqu'on l'a vu et entendu hier soir, il y a une forte méconnaissance de notre travail .
J'en conclus tout en réfléchissant encore :)
-que cette image est celle renvoyée aujourd'hui par les médias dans des reportages courts et chocs. 
- que oui.... nous ne savons pas communiquer! 

Et je voudrais vous rassurer :
- nous ne sommes pas que des bourrins qui agissent sans réfléchir, qui foncent coûte que coûte avec tracteurs et pulvé.
- chaque mise en culture, chaque problème qui survient suscite question et réflexion.
- les remises en questions sont constantes et quotidiennes, on ne cultive pas avec des certitudes, la nature se charge de nous le rappeler.
- nous respectons la terre, les sols pour l'avenir de nos enfants et petits enfants et au delà.
-on ne pourra pas continuer à construire et faire évoluer notre société en opposant constamment les gens.( et pour notre cas les modes de culture).
- et oui , on a tous le but de s'affranchir de tous les intrants, notre priorité aujourd'hui c'est le sol, on cherche (et on teste) comment faire avec ces 2 exigences.

Je mets le lien de l'intervention de Sarah Singla(agricultrice) à l'assemblée nationale le 15/10/2019, elle y explique très bien les enjeux de l'agriculture de conservation des sols.

Et encore : nous sommes ouverts aux questions, aux visites et partages, dans le respect et la bienveillance bien sûr.
Pour aller plus loin : Le site de l'agriculture de conservation et celui de l'association BASE

jeudi 21 novembre 2019

Retour au bercail (transhumance d'hiver)

Après les 40cm de neige du WE dernier, et les gros dégâts qui en ont découlé!

 Il a fallu reprendre la "transhumance" pour l'hiver, car la majorité du troupeau était encore dehors.
 On essaye de rentrer les bêtes un maximum à pied, pour réduire le stress dû au chargement et déchargement , surtout quand il y a des petits.

Il faut de l'anticipation et de l'organisation (penser au trajet et à ses pièges) : un boss devant qui leur parle, un derrière,  et des aides (papi et mamie) aux endroits stratégiques , embranchements etc..parfois il faut mettre un fil provisoire, histoire que ce petit monde n'aille pas se disperser dans la nature.




Mais tout se passe plutôt bien!
Vendredi 15 novembre! 40 cm de neige

vendredi 11 octobre 2019

Couverts d'automne




mercredi 24 octobre 2018

Sorgho fourrager

 Un point  météo avec un mois d'octobre particulièrement chaud et ensoleillé, la pluviométrie :
août :44 mm    septembre 15 mm  octobre 25 mm.
 Pour pallier au manque de fourrage l'an dernier, cette parcelle a été semée en sorgho qui pousse bien, même par temps sec.
C'est la 3ème coupe cette année, les bottes seront enrubannées.
Les 22 mm du 6 octobre, ont fait reverdir les prairies, on apporte un peu moins de foin au parc.



mercredi 17 octobre 2018

Semis d'orge sous couvert (14/10/2018)

quelques nodosités présentes sur la fèverole

De gauche à droite :  1- colza, la racine va travailler le sol en vertical,2- féverole: apporte l'azote,3 et 4  tournesol et moutarde pour la biomasse


Semis spontané du colza dans le couvert : la structure du sol a permis à sa racine pivotante de descendre à environ 15 cm



Butine petite abeille